Rodez agglomération

 
 

Accueil | Préserver| La gestion des milieux aquatiques| Un inventaire des zones humides

 

Un inventaire des zones humides

Qu’est ce qu’une zone humide ?

Selon l'article 2 de la Loi sur l’Eau de 1992 « on entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l'année. »

Zone humide sur le territoire de Rodez agglomération
Vue d'une zone humide sur le territoire de Rodez agglomération

Les zones humides regroupent les eaux dormantes (étangs, mares), les zones inondables (plaines et vallées alluviales, marécages), certaines zones végétales remarquables (saulaies, roselières, tourbières). Elles représentent 3 % du territoire national.

Dans le département de l’Aveyron, elles sont surtout présentes sous la forme de prairies, secteurs tourbeux et tourbières.

Les zones humides remplissent de nombreuses fonctions :

1- biologique : les zones humides sont d’importants réservoirs de biodiversité (30 % des espèces végétales et 50 % des espèces d’oiseaux remarquables ou menacés en dépendent ; elles accueillent la plupart des reptiles et batraciens)

2- hydrologique et épuratrice : elles contribuent à la régulation des débits des cours d’eau (atténuation des crues et soutien d’étiage) et agissent comme un filtre épurateur, notamment vis-à-vis des nitrates

3- sociale : en fonction de leur qualité paysagère, elles sont des lieux de promenade, de découverte ou de loisirs (pêche, chasse)

4- économique : zone de pâturage complémentaire lors des sécheresses, extraction de tourbe

5 - culturelle : les pollens accumulés dans la tourbe renseignent sur les espèces végétales présentes à une époque donnée.

Toutefois, le grand public et les agriculteurs ont souvent des images largement péjoratives ou négatives de ces milieux, zones insalubres, détrempées, qu’il faut « assainir ». Ainsi, l’assèchement, le curage, le drainage, l’industrialisation, la pollution, le remblaiement et l’urbanisation n'ont cessé de réduire la superficie des zones humides : en France, leur régression se poursuit au rythme d’environ 10 000 hectares par an.

La protection de ces zones vulnérables est une obligation édictée par de nombreux textes juridiques, depuis la convention de Ramsar (1971) jusqu’aux lois Grenelle I et II (2009 et 2010).

A l’échelle régionale, le Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) Adour-Garonne confirme l’intérêt de ces milieux et impose d’engager des politiques de préservation et de restauration dans l’objectif d’atteindre le bon état écologique des masses d’eau à l’horizon 2015.

Leur préservation implique de mieux les connaître, en les identifiant et en les cartographiant.

Un inventaire des zones humides sur le territoire de l’agglomération

Rodez agglomération a confié au bureau d’études RURAL CONCEPT une mission d’inventaire des zones humides de son territoire. Cette étude a bénéficié du soutien financier de l’Agence de l’eau Adour-Garonne et de l’Union Européenne (Fonds Européen de Développement Régional).  

Le travail a été réalisé en deux temps : recherche par photo-interprétation à partir des photos aériennes de 1997, 2003 et 2008, puis prospections de terrain.

Le territoire de Rodez agglomération n’était pas réputé pour héberger des zones humides en forte densité. Cependant le bureau d’études RURAL CONCEPT indique avoir été étonné par la qualité et la richesse des milieux traversés.

Détail des zones humides pour chaque commune de Rodez agglomération :

  nombre de zones humides surface des zones humides (ha) surface de la commune (ha) pourcentage de la surface totale
Druelle 38 35,79 3 568 1,01
Luc-la-Primaube 18 12,12 2 685 0,45
Le Monastère 5 1,89 673 0,28
Olemps 15 5,68 1 279 0,44
Onet-le-Château 57 146,75 4 020 3,65
Rodez 17 16,30 1 118 1,46
Sainte-Radegonde 39 86,90 3 048 2,85
Sébazac-Concourès 6 5,61 2 582 0,22
TOTAL RODEZ AGGLO 195 311,04 18 973 1,64

 

Les communes d’Onet le Château et de Sainte-Radegonde regroupent les 2/3 des surfaces de zones humides de l’agglomération :

A Onet le Château
• plaine des Balquières le long de l’Auterne,
• plaine de Saint-Mayme,
• bassin aval du ruisseau de Fontanges jusqu’à la Rougière et aux Moutiers (en partie classée en ZNIEFF )
• amont du bassin versant de la Favasse ou Maresque du Pas (entre Is et Capelle, d’Onet-village à la Cayroulie)

A Sainte-Radegonde
• prairies humides bordant l’Aveyron jusqu’à Arsac (ZNIEFF),
• bassin versant de la Briane.

Près de 95 % des zones humides rencontrées sur l'agglomération sont des prairies humides. Les superficies sont variables : de quelques dizaines de mètres carrés pour les mares jusqu’à une vingtaine d’hectares pour une grande prairie humide bordant la rivière Aveyron.

Plusieurs zones humides hébergent des espèces aquatiques protégées :
• flore : fritillaire pintade (Fritillaria meleagris), orchis incarnat (Dactylorhiza incarnata)
• faune : libellules (agrion de Mercure), triton palmé, triton marbré (Triturus marmoratus).

Retrouvez-nous sur

La page Facebook de Rodez AgglomérationLa page Twitter Rodez Agglomération

Le site internet MyRodez

oramip.atmo-midipyrenees.org - Indice de qualité de l'air