Rodez agglomération

 
 

Accueil | Préserver| La réduction des déchets| Jardiner autrement

 

Jardiner autrement

 Jardiner autrement

Au jardin aussi, vous pouvez limiter la quantité de déchets verts apportés en déchèterie tout en nourrissant votre pelouse sans engrais et en combattant les mauvaises herbes sans produits toxiques.

Jardiner durable, c’est penser autrement votre jardin pour être encore plus respectueux de la nature :

Faire du paillage avec les feuilles mortes, les tontes de pelouse, les tailles broyées

Déposé au pied des arbustes ou des haies, le paillage protégera parfaitement la couche superficielle du sol, riche en humus et parfois fragile.
Il présente plusieurs avantages comme :
- Prévenir le phénomène de battance, c'est-à-dire la formation d’une croûte sur la terre nue soumise à des pluies ou des arrosages importants
- Nourrir les plantes et améliore le sol en favorisant la vie microbienne du sol
- Des attaques de certains ravageurs, en abritant leurs prédateurs …

Cette pratique peut remplacer ou compléter le compost.

Pratiquer la tonte mulshing ou le paillage naturel

Cette pratique consiste à couper l'herbe en la broyant pour la laisser sur place, ça protège le sol et améliore sa fertilité.

voir la fiche conseil "jardiner autrement : mulshing et paillage"


Broyer les végétaux et les utiliser en paillage

Pratiquer le compagnonnage qui consiste à associer les plantes pour réduire l’utilisation de produits phytosanitaires en utilisant les propriétés répulsives ou attractives de certaines plantes qui éloignent les insectes nuisibles sans pesticide.

Favoriser la biodiversité de votre jardin pour une bonne marche du processus naturel mais également pour ne plus utiliser de produits chimiques.

voir la fiche conseil "moins de produits nocifs"

Pour cela, vous pouvez opter pour l’hôtel à insectes en invitant, les alliés du jardin dans votre jardin.

Pour en savoir plus sur les allies du jardin

Pour construire vous-même votre hôtel à insecte, télécharger « Les tutos de l’agglo : construire son hôtel à insectes »

 

 

 

 

 

 

Cultiver en lasagne

Le principe est de créer un support de culture en alternant couche de matière
organique verte, humide, azotée et couche de matière organique marron, sèche, carbonée
comme une lasagne. On part avec de la matière organique  grossière et on affine cette dernière à mesure que l’on monte la lasagne pour finir par la plus fine.

Un exemple de culture en lasagne


1. Commencer par la mise en place des cartons exempts de tout adhésif
et si possible sans encre pour être sûr. Les poser au sol sur votre zone en les
faisant bien se chevaucher puis les humidifier.
(Le carton peut être remplacé par des tailles de haie grossières ou du petit bois mort)

2.1ère couche : matière organique  verte et plutôt lourde pour maintenir le carton (tonte
de gazon, mauvaises herbes vertes coupées, fumiers, crottin) sur 10-15 cm.

3. Arroser généreusement votre 1ere couche.

4. 2ème couche : matière organique  brune et grossière ( branchages, broyat grossier sur
10 cm) et arroser à nouveau généreusement cette couche.

5. 3ème couche matière organique  verte d’environ 5 cm ( déchets de cuisine, tonte de
gazon, mauvaises herbes, orties, consoude coupée fraîchement).
N’oubliez pas d’arroser à nouveau généreusement.

6. 4ème couche : matière organique brune assez fine d’environ 7 à 10 cm (feuilles mortes,
foin, paille bio, broyat fin) et arroser à nouveau cette couche.

7. 5ème couche : matière organique verte assez fine d’environ 7 à 10 cm environ (compost
mûr mélangé éventuellement avec du terreau, crottin de cheval), puis faire un
arrosage en pluie fine . C’est prêt.
Mettez en place vos plants comme d’habitude, vous pouvez mettre autour de
la motte un peu de compost humide.
Attention : pas de graines car le compost est trop fort et la germination ne
pourra s’effectuer.

8. Mettre en place le paillage sur la totalité de la lasagne en couche généreuse
de 10 cm environ, sans oublier les bords afin de limiter la repousse des
mauvaises herbes.
Un arrosage hebdomadaire voir bimensuel suffit.

La lasagne au fil des saisons

A l’automne :
- Laisser la lasagne continuer sa décomposition naturelle.
- Garder les dernières tontes avant l’hiver pour la pailler.

A la fin du printemps ou au début de l’été suivant :
- Si vous souhaitez refaire la lasagne au même endroit:
Renouveler juste l’étape 6, 7 et 8 sur votre lasagne qui aura diminuée de moitié.
- Si vous souhaitez déplacer votre lasagne ou ne pas réitérer la méthode servez-vous du
reste de la lasagne décomposée comme compost.

Télécharger le tuto pour cultiver en lasagne

Retrouvez-nous sur

La page Facebook de Rodez AgglomérationLa page Twitter Rodez Agglomération

Le site internet MyRodez