Rodez Agglomération, territoire zéro déchet, zéro gaspillage

Rodez agglomération figure parmi les 153 territoires lauréats de l’appel à projet «Territoires Zéro Déchet, Zéro Gaspillage» lancé par le ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’Energie durant l’été 2015.

A ce titre, elle a pour mission de mobiliser tous les acteurs du territoire (entreprises classiques ou d’insertion, associations, citoyen…) autour d’une démarche exemplaire d’économie circulaire et de mettre en place un programme de 43 actions concrètes et innovantes jusqu’en 2020 et devant permettre une progression concrète vers l’objectif « zéro déchet, zéro gaspillage ». 

Rappelons qu’un habitant de l’agglomération produit en moyenne 455 kgs de déchets par an par habitant :

  • 320 kgs de sacs noirs et jaunes, de papier et de verre
  • 135 kgs de déchets déposés en déchèterie.

La prévention permet de réduire le poids des déchets collectés, en mettant en place des actions en amont de leur apparition. C’est ce que Rodez agglomération s’est engagé à faire en mettant en œuvre, depuis 2010, une politique de prévention des déchets.

Un premier programme local (2010-2014) a permis de diminuer de 8.76 % la production de sacs noirs et jaunes, de papier et de verre.

Un second programme de prévention  a été adopté avec un objectif de diminution de 10% de l’ensemble des déchets entre 2010 et 2020 afin de répondre aux dispositions de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte.

les engagements

Pour tendre vers l’objectif « Zéro déchet, zéro gaspillage », Rodez agglomération a signé un « Contrat d’Objectifs Déchet Economie Circulaire » (CODEC) avec l’ADEME le 6 juillet 2017, et bénéficie ainsi d’un accompagnement spécifique du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, via l’ADEME, qui met à sa disposition une expertise technique et un soutien financier pour l’animation de la démarche.

A travers ce contrat signé avec l’ADEME, Rodez agglomération s’engage à :

  • une réduction de 4.56 % entre 2017 et 2020 des déchets ménagers et assimilés
  • une réduction de 5.4 % des tonnages issus du territoire et enfouis
  • un indicateur du monde économique : la mise en œuvre de 30 démarches (synergies) d’écologie industrielle et territoriale.

S’appuyer sur l’économie circulaire

L’économie circulaire consiste à modifier la manière dont nous considérons les « déchets ». Il ne s’agit plus de les considérer comme des résidus inutiles mais comme étant potentiellement des ressources réutilisables, recyclables… Les déchets des uns pouvant constituer la matière première des autres.

L’économie circulaire qui vise alors à :

  • réduire à la base la quantité de matière et d’énergie dont nous avons besoin pour produire les objets et équipements que nous utilisons
  • faire durer le plus longtemps possible l’objet (une fois l’objet ou l’équipement produit), lui donner une « seconde vie »
  • valoriser au mieux toutes les matières qui constituent le produit, à la fin de la vie du produit

Cela suppose aussi de privilégier une gestion locale des déchets pour des raisons écologiques (empreinte carbone), de soutien à l’économie et à l’emploi local, de soutien au réemploi des déchets mais aussi de favoriser l’accès au gisement de déchets en développant des conventions avec les entreprises de l’économie sociale et solidaire pour orienter les déchets de déchèterie vers le réemploi.

Renseignements

Centre technique communautaire de Rodez agglomération – 39 impasse Abel Lafleur – 12000 Rodez – Tél. 05 65 73 83 23

  • partager